De l'importance d’être actif

Les loisirs. Quel soulagement de s’éloigner de la routine du quotidien, de s’engager dans des activités de loisir, de prendre part à des sports et à des activité ludiques avec des amis ou avec la famille, ou même tout seul(e).

La paralysie est souvent une excuse « toute faite » pour rester à l’intérieur et être inactif. Mais échapper à l’ordinaire, relever des défis, explorer les limites du possible et partager de telles expériences avec ses amis et sa famille est à la fois épanouissant et constructif.

Les avantages physiques d’une vie active sont excellents pour la santé et le bien-être, réduisent le stress et nous aident à penser de manière plus créative. De plus, l’activité physique contribue à un meilleur équilibre psychologique et social de la personne handicapée. Cela permet de se concentrer sur l’activité et non sur les obstacles.

Les loisirs et l’aventure permettent aux gens de se découvrir, de prendre des risques, d’être dynamique, d’acquérir une nouvelle perspective.

De nombreuses activités de loisirs, ainsi que de nombreux sports et de compétitions sont inclusifs et accessibles. Le but ultime : peu importe votre niveau de fonction ou vos limitations physiques, si vous voulez essayer quelque chose – quoi que ce soit – il est presque toujours possible de le faire.

Sauter d’un avion... tout en étant branché à un respirateur artificiel ? Cela a déjà été fait. Escalader la paroi rocheuse d’El Capitan à Yosemite, avec juste la puissance des bras ? Cela a déjà été réussi. Surfer sur les vagues au large de Malibu, sans puissance dans les mains ou dans les jambes ? Cela a bien sûr été déjà réalisé.

Vous trouverez ci-dessous une liste de certaines activités individuelles populaires qui, pour la plupart, peuvent être faites en famille ou avec des amis.

Billard

C’est un excellent jeu pour les utilisateurs de fauteuils roulants. Les règles et règlements sont fondamentalement les mêmes que dans le jeu « debout ». Les personnes ayant des limitations du haut du corps doivent rester assises pendant le jeu et sont autorisées à utiliser des dispositifs adaptés pour un meilleur contrôle pour tirer.

Des queues modifiées ou un accessoire à rouleau à l’extrémité de la queue permettent aux joueurs ayant un usage limité de la main de profiter du sport et d’être compétitifs contre les meilleurs joueurs.

Bowling

Le bowling en fauteuil roulant, comme le basketball, a émergé dans le cadre de programmes de réinsertion sociale et physique pour les anciens combattants handicapés de la Seconde Guerre mondiale. Le sport est facile à apprendre et ne nécessite pas une force énorme.

Il se joue comme la version « debout », à l'exception des outils spéciaux pour pousser la boule et des rampes de chute des boules pour les joueurs à mobilité réduite des bras. Des boules spéciales avec un coussinet de poignée sont disponibles pour ceux qui ne peuvent pas garder la boule bien en main.

Camping

Le camping est un excellent moyen d’être proche de la nature, de simplifier les choses, de se déconnecter complètement des gadgets électroniques et du confort que nous tenons pour acquis.

S’évader peut signifier camper en voiture ou en camping-car dans un terrain réservé de camping. Cela peut signifier sortir des sentiers battus et s’enfoncer profondément dans les bois. Rouler dans la nature sauvage n’est pas facile pour les personnes paralysées, mais ce n’est pas impossible avec un peu de préparation et de détermination.

Où peut-on aller ? Les parcs nationaux sont un bon point de départ. Être prêt et être créatif. Pour commencer, vérifier auprès de l’agence de tourisme des parcs nationaux. Il faudra peut-être réserver.

Comme l’exige la loi américaine en faveur des personnes handicapées, les parcs nationaux disposent généralement d’aménagements accessibles pour les personnes à mobilité réduite, de toilettes et d’un terrain plat pour les personnes handicapées. Il y a encore des progrès à faire pour l’accessibilité, mais vous pouvez trouver de nombreux terrains de camping qui sont déjà inclusifs.

Les parcs nationaux américains (qui comprennent 43.162 miles de côtes) accueillent plus de 275 millions de visiteurs chaque année.

Les citoyens américains handicapés peuvent obtenir un laissez-passer pour un accès gratuit, un laissez-passer qui est valable à vie pour un accès à plus de 2.000 parcs nationaux, monuments, sites historiques, aires de loisirs et refuges animaliers. Ce type de laissez-passer offre également une réduction de 50 % sur les frais de camping, de natation, de stationnement, de rampes de mise à l’eau des embarcations et d’excursions.

Voler

De par sa nature même, le vol est restrictif – à cause de la gravité, bien sûr, et des coûts de licence de pilote, mais pas nécessairement à cause de la paralysie. Si une personne a une santé normale et a des réflexes rapides ou un contrôle approprié, il est fort probable qu’elle puisse voler.

Voler ne nécessite pas une grande force mais nécessite plutôt des connaissances approfondies et un esprit scientifique. Des centaines de paraplégiques, de tétraplégiques et d’amputés ont volé avec succès au fil des ans, même en tant que pilotes de vols commerciaux, ayant prouvé leurs capacités à la FAA et à d’autres autorités compétentes à travers le monde.

Jardinage

Labourer la terre, planter des graines et faire pousser des fleurs ou des fruits ou des légumes est agréable et gratifiant. Le jardinage fournit à la fois de l’exercice physique et de la stimulation mentale. Beaucoup de gens prétendent que c’est aussi thérapeutique.

Golf

Le golf est tout à fait adapté au joueur assis. Des clubs personnalisés et des chariots spéciaux, certains avec des sièges pivotants pour un passager et des pneus qui n’endommageront pas les greens, permettent d'ouvrir le jeu aux joueurs qui ont une fonction limitée des jambes.

Le golf gagne en popularité parmi les joueurs handicapés, non seulement en raison de l’innovation en matière d’équipement, mais aussi en raison des changements dans la loi. La loi américaine en faveur des personnes handicapées exige que tous les aménagements publics, y compris les terrains de golf, fournissent des biens et des services aux personnes handicapées sur un pied d’égalité avec le reste du grand public.

Les entités publiques, telles que les États et les gouvernements locaux, doivent rendre les terrains de golf et autres installations accessibles aux personnes handicapées et toutes les nouvelles installations de terrain de golf doivent être accessibles.

La loi américaine en faveur des personnes handicapées exige également l’élimination des obstacles architecturaux dans les installations existantes quand cela est « facilement réalisable » ou quand cela peut être fait sans trop de difficultés ou de dépenses pour le club de golf.

Avant de vous présenter dans un club de golf il est toujours indiqué de vérifier à l’avance accessibilité du club. Vous devrez peut-être collaborer avec la direction du club et peut-être demander l’aide d’organisations telles que l’association nationale des parcours, clubs et autres installations de golf américains ou l’association américaine des golfeurs handicapés.

Vélo à main

Le vélo à main a vraiment décollé une fois que la technologie est arrivée à maturité avec des vélos sophistiqués à trois roues et à engrenages multiples. Le maniement à la main est devenu très populaire à travers les États-Unis et aussi à l’étranger, et pour une bonne raison : c'est amusant, rapide et axé sur la famille. C’est aussi excellent pour la forme physique.

Un cycliste peut déplacer les trois-roues à un rythme régulier de 20 milles par heure, assez pour suivre les cyclistes valides. De nombreux coureurs ont grimpé les plus hauts cols du Colorado, et même du monde entier en vélo à main.

Le vélo à main est également devenu un sport de compétition d’élite. Il est inclus dans les Jeux paralympiques et de nombreux grands marathons. Le vélo à main est également utilisé dans les triathlons pour la partie cyclisme de la compétition et dans les événements cyclistes comme les courses de cent milles.

Il existe plusieurs variantes sur le thème de la puissance de la main. Certains vélos s’accrochent à un fauteuil roulant manuel standard, avec une roue qui entraîne la chaise roulante. Le vélo à brides est le meilleur moyen de rouler dans les quartiers de la ville. Les voyages de longue distance sur la route ou les compétition nécessitent un tricycle : ils sont plus légers et délivrent plus de puissance à la roue motrice, ont une plus grande stabilité à grande vitesse et offrent beaucoup moins de résistance au vent.

Les grandes entreprises de fauteuils roulants Invacare et Sunrise Medical proposent des gammes de vélos à main. Pour plus d’informations sur les vélos, visiter les sites de : Freedom Ryder, Varna Handcycles ou Bike-On.com.

Notre vidéo, créée en partenariat avec Kennedy Krieger, détaille les avantages du vélo à main et explique comment il est devenu l’un des sports adaptés les plus populaires pour les athlètes et les individus de tous les niveaux.

Chasse

Très peu de limites à ce sport. Si vous pouvez respirer, vous pouvez tirer avec une arme à feu. Voici quelques liens pour se connecter avec d’autres qui aiment la chasse.

Course

Les courses en fauteuil roulant peuvent avoir lieu partout où l'on peut courir, sur piste ou sur route. Le fauteuil roulant de course a trois roues, une petite à l’avant et deux roues plus grandes entre lesquelles la personne est assise ; il ressemble à un mini dragster.

Presque toutes les courses sur route ont une catégorie pour fauteuils roulants pour les différentes distances de course allant du 5 km au marathon. Les Jeux paralympiques d’été proposent un marathon en fauteuil roulant et de nombreuses courses sur piste.

Équitation

L’équitation est une activité exaltante qui est possible pour de nombreuses personnes vivant avec une paralysie, en utilisant un rembourrage ou des selles spécialement conçues ainsi qu'une rampe de montage.

Bien que l’équitation puisse être pratiquée simplement parce que c’est agréable, pour certaines personnes, l’activité est thérapeutique. Le mouvement rythmique et la chaleur d’un cheval peuvent être utiles, et l’équitation peut faciliter le développement cognitif, sensoriel et moteur.

De plus, l'équitation peut aider à favoriser un sentiment de responsabilité et de confiance en soi tout en réduisant la spasticité et en améliorant la force, car elle favorise une bonne posture, un bon équilibre et une bonne flexibilité pour une plus grande autonomie fonctionnelle par rapport au cheval.

L’épreuve équestre de dressage, où le cheval et le cavalier effectuent une série de mouvements prédéterminés, est incluse dans les Jeux paralympiques depuis 1996. Il existe de nombreux programmes d’équitation à travers les États-Unis qui s’adressent aux cavaliers handicapés.

Les voiliers peuvent accueillir des personnes présentant différents degrés de paralysie. Il y a des bateaux qui sont tout à fait accessibles pour le marin en fauteuil roulant (un système de transfert aide à monter à bord car c'est ce qui est le plus compliqué). En fait, il existe des bateaux qui peuvent être pilotés en toute indépendance par des personnes sans aucune fonction de la main.

Un système « d'inspiration et de souffle », permet aux personnes tétraplégiques de contrôler le bateau à voile appelée Martin 16s. Ceux-ci ont été conçus à l’origine pour être destiné aux « personnes tétraplégiques », et ont été inspirés par Sam Sullivan, un marin tétraplégique de Colombie-Britannique. Ces bateaux sont abordables, confortables, sûrs et accessibles à tous.

Un autre bateau accessible appelé Canot accessible, peut également être contrôlé à l’aide d’une manette. Ce type de bateau est disponible à la location dans de nombreux centres de voile. Les marins sont assis bas dans le bateau pour plus de stabilité. Une manette servo-assistée permet d'actionner les seuils électriques et peut être contrôlée par la main, le pied, le menton ou toute partie du corps pouvant bouger.

Il existe de nombreux programmes de voile à travers le pays qui proposent des bateaux et des formations pour les personnes handicapées.

La plongée sous-marine

La plongée sous-marine ouvre un nouveau monde fantastique pour ceux qui vivent avec des problèmes de mobilité, et les sports sous-marins offrent une « égalité en milieu aquatique » entre les handicapés et les valides.

Avec une formation et de l’aide pour entrer et sortir de la combinaison de plongée, même les personnes tétraplégiques peuvent profiter de la plongée sous-marine, et peuvent profiter de l’eau turquoise à 85 degrés Fahrenheit des magnifiques récifs des Caraïbes.

Il existe partout aux États-Unis des programmes de plongée qui se spécialisent dans la formation et la certification des plongeurs handicapés. Il existe des agences de voyage spécialisées pour les plongeurs en fauteuil roulant, et il existe même des centres de villégiature dans des endroits exotiques tels que Bonaire aux Caraïbes qui offrent des forfaits vacances de plongée entièrement accessibles aux handicapés.

De nombreux plongeurs ont été formés par des instructeurs certifiés par l’Association des plongeurs handicapés (HSA), une organisation californienne sans but lucratif qui gère des programmes de plongée sous-marine et de formation sous-marine depuis près de trente ans. L’association évalue la compétence en plongée selon trois niveaux en fonction de à la capacité d’une personne à aider un autre plongeur sous l’eau.

  • Les plongeurs de niveau A sont certifiés pour plonger avec une autre personne
  • Le plongeur de niveau B doit plonger avec deux autres plongeurs non handicapés
  • Les plongeurs de niveau C ont besoin de deux autres plongeurs non handicapés et l’un d’eux doit être formé au sauvetage des plongeurs.

Ski alpin

C’est un sport qui a été bien adapté aux personnes handicapées, grâce à la technologie. Selon le niveau de fonction de la personne handicapée, il y a trois façons pour une personne de descendre le long des pistes depuis les sommets enneigés jusque dans la vallée.

Au sommet de l'échelle technologique se trouve le monoski, idéal pour ceux qui ont une bonne force du haut du corps et un bon équilibre du tronc. Le skieur est assis dans une coque moulée montée sur un cadre au-dessus d'un seul ski avec un amortisseur reliant le cadre au ski. Deux stabilisateurs sont utilisés pour l'équilibre et pour les virages.

Le monoski ressemble beaucoup au ski debout. Le skieur peut devenir très habile, pour prendre des virages serrés et affronter les pentes les plus raides. Il est possible de skier toute la journée sans l'aide de personne : le monoski se fixe tout seul sur le télésiège.

Le « bi-ski » est un système de siège baquet similaire au monoski, qui repose sur deux skis fortement profilés et il peut être équilibré avec des stabilisateurs attachés ou tenus en main. Les « bi-skis » sont utilisés par des personnes qui ont des limitations physiques plus importantes et ont une attache permettant de skier relié à un moniteur.

Le « ski-assis », qui s'apparente à un toboggan, s'adresse aux personnes ayant des limitations encore plus importantes. Ceux qui ont une certaine fonction manuelle peuvent diriger le ski assis avec des bâtons de ski courts et en se penchant. Le « ski-assis » requiert l’aide d’un moniteur.

Ski de fond

Le ski de fond « assis » est fait pour imiter l'expérience de randonnée dans la nature et est un excellent entraînement aérobique et musculaire. Les skis de fond ont des sièges moulés ou en toile montés sur des cadres simples et légers, créant ainsi plus d’autonomie.

Les cadres sont fixés à deux skis de fond pour le ski sur neige ou à une planche de « surf de montagne » pour les sentiers d’été. Le skieur se propulse le long du parcours à l’aide de bâtons de ski de fond qui ont des sangles pour assister toute fonction limitée de la main.

Il n’y a pas de télésièges à monter, pas de billets à acheter, et ce sport permet de vraiment faire travailler vos muscles.

Tennis

Le tennis en fauteuil roulant se joue en appliquant les mêmes règles que pour le tennis debout, sauf que le joueur en fauteuil roulant a droit à deux rebonds de la balle. Les bons joueurs en fauteuil roulant peuvent tout à fait rivaliser avec les joueurs debout, ce qui fait que le tennis est l'une des meilleures activités à partager avec les amis et la famille.

Le joueur doit maîtriser le jeu ainsi que le fauteuil roulant. Apprendre à se déplacer en fauteuil roulant sur le court grâce au tennis est à la fois passionnant et stimulant, et permet au joueur d'acquérir de la force et aussi de développer ses capacités cardiovasculaires.

Tennis de table

Il ne s'agit pas d'un jeu de ping-pong sans envergure. C’est un sport rapide et amusant qui peut se pratiquer soit en intérieur soit en extérieur. Pour plus d’informations sur les compétitions (il s’agit d’un sport paralympique d’été), veuillez contacter l’organisation de tennis de table américain.

Triathlon

Le sport du triathlon se développe pour les personnes handicapées. Les distances de triathlon comprennent le parcours plus court (nage d’un demi-mille, parcours en vélo de 12 milles, course de 3,1 milles) ou le parcours de « l’homme de fer » plus long (natation de 2,4 milles, parcours en vélo de 112 milles, course de 26,2 milles). La catégorie adaptée effectue les mêmes parcours.

Ski nautique

Le ski nautique est un sport d’été formidable pour lutter contre les grosses chaleurs. Le ski nautique a été adapté pour que les skieurs de presque tous les niveaux puissent y participer avec leur famille et leurs amis.

Les skis assis varient en largeur de 10 à 15 pouces, selon les capacités du skieur. Certains skis ont des stabilisateurs ou des pointes de ski courtes attachées de chaque côté du ski assis pour l’équilibre. Les cordes de remorquage ont une poignée modifiée afin que les personnes souffrant d'un handicap de la main puissent se connecter à un bateau et profiter du plaisir de la vitesse du ski nautique.

Les skis sont disponibles dans le commerce et bon nombre d’entre eux ont été ajoutés à des programmes de loisirs au sein de nombreuses collectivités partout aux États-Unis.

Les tournois de ski nautique pour les skieurs à mobilité réduite comprennent le slalom, les figures et les épreuves de saut. Les compétitions sont organisées par l’Association américaine de ski nautique pour handicapés (WSDA), une branche de de l’association américaine de ski nautique, l’organisme national dirigeant le sport aux États-Unis. WSDA, grâce à son réseau de ressources dans le monde du ski nautique, fait la promotion des aspects récréatifs du sport dans le cadre de stages, diffuse du matériel pédagogique, et encourage le développement d’équipements.

Haltérophilie et musculation

Techniquement, il n’est pas difficile d’adapter les poids pour les personnes ayant perdu une fonction en raison d'une paralysie. L’activité présente des avantages évidents pour la forme physique, et le lever de poids est même désormais devenu une activité très compétitive au niveau international. Découvrir l’haltérophilie dans la section Paralympiques sur le site www.teamusa.org.

La musculation en fauteuil roulant a beaucoup progressé. D'ailleurs, il existe de nombreuses compétitions à travers les États-Unis et à l’échelle internationale, et même une catégorie professionnelle.

Téléchargez le Guide des ressources pour la paralysie de la Fondation Reeve
Nous sommes là pour vous aider

Notre équipe de spécialistes de l'information est en mesure de répondre aux demandes et de fournir des informations dans plus de 170 langues.

Veuillez appeler le 800-539-7309

(Pour les appels internationaux, veuillez appelez le 973-467-8270)

Du lundi au vendredi de 09 h à 17 h ET ou envoyez votre question.