L’importance des arts

Les arts enrichissent nos vies d’innombrables façons, que nous soyons artistes ou que nous soyons admirateurs de la beauté, de l'authenticité ou de l’abstraction dans l’art. Les mondes de la création et de l’expression artistique sont inclusifs ; il n’y a pas de limites à l’imagination.

Il n’y a que peu de limites aux moyens d'accéder à l’art. Les instruments de musique, les pinceaux, les crayons ou les caméras vidéo sont assez facilement adaptables. Puisque l’art est infini et inconditionnel, les personnes handicapées sont libres de s’exprimer sans aucunes barrières physiques, sociales ou comportementales.

Les arts peuvent améliorer la vie de plusieurs façons. Les arts sont un outil de réussite personnelle et scolaire, depuis le début de la scolarité d'un enfant jusqu'à l'âge adulte et même dans la vie professionnelle. Les élèves du primaire qui participent à des programmes de musique obtiennent de meilleurs résultats aux tests de lecture, de mathématiques, de langue et aux examens de fin d’études primaires.

Les élèves qui étudient les arts à l’école secondaire obtiennent des résultats plus élevés aux tests. Et les étudiants qui participent à des cours d’art en studio améliorent leurs compétences en écriture et leur vocabulaire. Ces résultats soulignent l’importance des arts et leurs apports positifs dans la vie de tous, y compris dans la vie des personnes handicapées.

Les arts offrent des possibilités illimitées de réussite personnelle, académique et professionnelle.

En s’adonnant aux arts, les personnes handicapées sont en mesure d'apporter une contribution importante à leurs communauté, de mettre à mal de vieux stéréotypes concernant le handicap et de créer une culture représentant vraiment tout le monde.

Ruben Rios avait 18 ans lorsqu’il fut atteint au cou par une balle à bout portant. Il dépendait 24 heures sur 24 d’un respirateur artificiel. Ruben était bien connu en tant que peintre et membre de la prestigieuse Association des artistes peintres de la bouche ou des pieds.

« Je crée de l’art presque de la même manière que je le faisais avant, une sorte de pointillisme. J’utilise des stylos à pointe fine et je « pique » ou je « parsème » sur toute ma toile. Tout d’abord, je dessine un contour au crayon, puis je colorie le croquis, en ajoutant différentes couleurs et différentes couches. Avec cette méthode de pointillisme, il me faut entre 20 et 60 heures pour créer une œuvre du début de la page blanche à l’œuvre complète. Mon art a été la partie de ma vie qui a joué un rôle majeur pour me permettre de me concentrer sur un objectif au lieu de rester figé et inerte. Désormais, j’ai quelque chose à réaliser. Et sans l’opportunité qui m’a été donnée de poursuivre une carrière d’artiste, je ne pense pas que je serais là où je suis aujourd’hui. Je n’aurais certainement pas la même qualité de vie. » – Ruben Rios

Ruben est décédé en 2014 des suites de complications liées à sa lésion de la moelle épinière. Cependant, son art lui survit et crée un élan de créativité et d’inspiration pour la communauté des personnes paralysées.

Téléchargez le Guide des ressources pour la paralysie de la Fondation Reeve
Nous sommes là pour vous aider

Notre équipe de spécialistes de l'information est en mesure de répondre aux demandes et de fournir des informations dans plus de 170 langues.

Veuillez appeler le 800-539-7309

(Pour les appels internationaux, veuillez appelez le 973-467-8270)

Du lundi au vendredi de 09 h à 17 h ET ou envoyez votre question.