Acteur, réalisateur et activiste

Photo par Timothy Greenfield-Sanders

Acteur, réalisateur et activiste ne sont que quelques-uns des mots utilisés pour décrire Christopher Reeve. Depuis sa première apparition au Williamstown Theatre Festival à l'âge de 15 ans, Christopher a établi sa réputation comme l'un des principaux acteurs du pays.

Cependant, depuis qu'il a été paralysé lors d'une compétition équestre en 1995, Christopher a non seulement mis un visage humain sur les lésions de la moelle épinière, mais il a également motivé les neuroscientifiques du monde entier à combattre les maladies du cerveau et du système nerveux central les plus complexes.

Carrière d'acteur

Après avoir obtenu son diplôme de l'Université de Cornell en 1974, Christopher a poursuivi son rêve d'être acteur en étudiant à Juilliard où il suit les cours du légendaire John Houseman.

Il fait ses débuts à Broadway aux côtés de Katharine Hepburn dans A Matter of Gravity en 1976 et se distingue ensuite en s'exprimant avec passion dans une variété de rôles sur la scène, au grand écran et à la télévision.

Sa filmographie compte : Superman en 1978 et ses différentes suites, Deathtrap, Somewhere in Time, The Bostonians, Street Smart, Speechless, Noises Off, Above Suspicion et The Remains of the Day, nominé aux Oscars. Au théâtre, les pièces incluent : The Marriage of Figaro, Fifth of July, My Life, Summer and Smoke, Love Letters et The Aspern Papers.

Christopher fait ses débuts de réalisateur avec In The Gloaming sur HBO en avril 1997. Le film reçut des critiques élogieuses, fut nominé pour cinq Emmy Awards et a remporté six Cable Ace Awards, dont celui du Meilleur feuilleton dramatique et du Meilleur réalisateur.

Son autobiographie, Still Me, a été publiée par Random House en avril 1998 et, incroyablement, a figuré 11 semaines sur la liste des Best-Sellers du New York Times. Son enregistrement audio de Still Me a valu à Christopher un Grammy du Meilleur Album de Mots Parlés en février 1999.

Dans son premier rôle majeur depuis sa paralysie, Christopher a joué dans une version mise à jour du thriller classique d'Hitchcock Rear Window (Fenêtre sur cour), pour lequel il a été nominé pour un Golden Globe Award et il a remporté le Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans un téléfilm ou une mini-série. Il était également producteur exécutif du film.

Christopher a continué son travail de réalisateur à la télévision et au cinéma ainsi que de conseiller artistique en tant que membre du conseil d'administration du Williamstown Theatre Festival. Au début de 2001, il a commencé à mêler son activisme à ses efforts de réalisateur en filmant pour Johnson & Johnson quatre publicités qui visaient à encourager les parents à parler à leurs enfants et qui mettaient en scène des vedettes telles que Ray Romano, Randy Newman, Toni Morrison et lui-même. La même année, il a filmé une publicité pour la Croix-Rouge américaine qui honorait le bénévolat.

Président de la Fondation Christopher Reeve

En 1999, Christopher a été nommé président du conseil d'administration de la Fondation Christopher Reeve, qui deviendra plus tard la Fondation Christopher & Dana Reeve après le décès prématuré de sa femme.

La Fondation Christopher & Dana Reeve se consacre à la guérison des lésions de la moelle épinière en finançant des recherches innovantes et en améliorant la qualité de vie des personnes vivant avec une paralysie grâce à des subventions, des informations et des actions de plaidoyer.

Sous sa direction, la Fondation Reeve est devenue la principale fondation de recherche sur la moelle épinière, finançant certaines des premières découvertes de la science fondamentale et rejetant le mythe séculaire selon lequel la moelle épinière ne pourrait jamais être réparée.

En tant que vice-président de l’Organisation Nationale sur le Handicap (National Organization on Disability, N.O.D.), Christopher a travaillé sur un certain nombre de problèmes de qualité de vie pour la communauté des personnes handicapées. En partenariat avec le sénateur Jim Jeffords du Vermont, il a contribué à l'adoption de la loi de 1999 sur l'amélioration des incitations au travail qui permet aux personnes handicapées de retourner au travail tout en continuant de percevoir des prestations d'invalidité.

Christopher a siégé au Conseil d'Administration de différents organisations dont World T.E.A.M. Sports, un groupe qui organise et parraine des événements sportifs stimulants pour les athlètes handicapés ; TechHealth, une entreprise privée qui facilite la relation entre les patients et leurs compagnies d'assurance ; et LIFE (Leaders in Furthering Education), une organisation caritative qui soutient l'éducation et les opportunités pour les populations défavorisées.

Défenseur des droits

En plus de son travail au nom de la Fondation Reeve, Christopher s'engageait :

  • en faisant du lobbying au nom des Instituts Nationaux de la Santé (INS : National Institutes of Health) en vue de doubler le budget des INS en cinq ans. En partie grâce à son leadership, le budget des INS est passé de 12 milliards de dollars en 1998 à près de 27,2 milliards de dollars au cours de l'exercice 2003.
  • en témoignant devant le sous-comité sénatorial des crédits sur le travail, la santé et les services sociaux, l'éducation et les organismes connexes en faveur de la recherche sur les cellules souches financée par le gouvernement fédéral.
  • en fournissant un soutien déterminant et crucial pour l'adoption du projet de loi pour la recherche sur les lésions de la moelle épinière de l'État de New York (7287C) : il s'agit d'une loi historique qui permet d'utiliser jusqu'à 8,5 millions de dollars par an à partir de fonds provenant d'infractions aux lois sur les véhicules à moteur de l'État et qui sont reversés aux principaux instituts de recherche de New York. Reeve a également participé à des efforts de lobbying pour des projets de loi similaires dans le New Jersey, le Kentucky, la Virginie et la Californie.
  • en travaillant sans relâche pour obtenir un financement accru des secteurs publics et privés pour guérir la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, la SEP, la SLA, les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que pour réparer la moelle épinière endommagée.
  • en aidant à établir le Centre de recherche Reeve-Irvine de la faculté de médecine de l'université UCI. Le centre soutient l'étude des traumatismes de la moelle épinière et des maladies qui l'affectent, en mettant l'accent sur le développement de thérapies pour favoriser la récupération et la réparation de la fonction neurologique.

Un héros défendant de nombreuses causes

L'engagement communautaire et politique de Christopher est antérieur à sa blessure à la moelle épinière. Pendant de nombreuses années, il a été porte-parole national pour la défense des arts, pour la réforme du financement des campagnes électorales et pour l'environnement.

Fondateur et co-président du groupe « The Creative Coalition », il a aidé à démarrer le recyclage à New York et à persuader la législature de l'État de mettre de côté un milliard de dollars pour protéger l'approvisionnement d’eau de la ville.

Depuis 1976, il participait activement à la Protection de l’enfance, à Amnesty International, au Conseil de défense des ressources naturelles, à l’Armée de l’Air pour l'environnement et à America's Watch. En 1987, il a manifesté à Santiago, au Chili au nom de 77 acteurs menacés d'exécution par le régime de Pinochet. Pour cette action, Christopher a reçu un prix spécial Obie en 1988 et le prix annuel de la Fondation Walter Briehl pour les droits de l'homme.

Son deuxième livre, Nothing is Impossible: Reflections on a New Life, a été publié par Random House en septembre 2002. L'interprétation audio de Nothing is Impossible a valu à Christopher sa deuxième nomination aux Grammies pour le meilleur album de mots parlés.

Au même moment, un film documentaire sur son engagement et son parcours en vue d'un rétablissement intitulé Christopher Reeve: Courageous Steps a été diffusé à la télévision sur ABC aux États-Unis. Le documentaire a été réalisé par le fils aîné de Reeve, Matthew, et a été diffusé dans le monde entier.

En septembre 2003, Christopher a reçu le prix Mary Woodard Lasker pour le service public pour la recherche médicale et les sciences de la santé attribué par la Fondation Lasker. Reconnu pour sa défense perspicace, soutenue et héroïque en faveur de la recherche médicale en général et des personnes vivant avec un handicap en particulier, Christopher a été sélectionné pour cette récompense par un jury d'universitaires et de scientifiques.

En août 2004, Christopher a terminé la réalisation de son dernier projet, The Brooke Ellison Story. Ce film réalisé pour la télévision par câble (A&E) est inspiré de faits réels, et fut diffusé le 25 octobre 2004. Il est adapté du livre Miracles Happen: One Mother, One Daughter, One Journey. Brooke Ellison est devenue tétraplégique à l'âge de 11 ans, mais avec la détermination et le soutien de sa famille, Ellison a surmonté son handicap et a obtenu son diplôme de l'Université Harvard. Le film met en vedette Mary Elizabeth Mastrantonio, Lacey Chabert et John Slattery.

Christopher Reeve est décédé le 10 octobre 2004 d'une insuffisance cardiaque. Il avait 52 ans. Christopher laisse derrière lui ses enfants Matthew, Alexandra et Will, qui sont tous activement impliqués dans la Fondation Christopher & Dana Reeve.

Téléchargez le Guide des ressources pour la paralysie de la Fondation Reeve
Nous sommes là pour vous aider

Notre équipe de spécialistes de l'information est en mesure de répondre aux demandes et de fournir des informations dans plus de 170 langues.

Veuillez appeler le 800-539-7309

(Pour les appels internationaux, veuillez appelez le 973-467-8270)

Du lundi au vendredi de 09 h à 17 h ET ou envoyez votre question.