Join us for A Walk to Believe. Register now!

Connect

Choisir le bon fauteuil roulant

Introduction

Les gens ne sont pas « confinés » à leurs fauteuils roulants – ils sont en fait libérés par leurs fauteuils roulants. Une personne paralysée peut se déplacer aussi rapidement dans un fauteuil roulant que n’importe quel personne valide en marchant. Un fauteuil roulant permet aux personnes d’accéder au lieu de travail, de faire des courses ou d’effectuer tout autre déplacement à l’extérieur de la maison.

À certains égards, un fauteuil roulant est comme un vélo car il existe de nombreux modèles et de styles et qu’il y a beaucoup de critères de choix. Il y a par exemple des designs légers, des modèles de course, des modèles importés, etc.

Le fauteuil roulant est aussi comme une paire de chaussures – il existe des styles particuliers pour des usages spécifiques comme par exemple pour jouer au tennis ou pour se promener sur des sentiers accidentés. Si le fauteuil roulant n’est pas bien adapté, l’usager ne sera pas à l’aise et ne pourra donc pas profiter pleinement de sa fonction.

Choisir le bon fauteuil roulant, en particulier pour un premier usager, peut être déroutant. Il est recommandé d’en discuter avec un ergothérapeute (OT en anglais ) qui a de l’expérience avec divers types de fauteuils roulants.

Beaucoup de personnes choisissent leur premier fauteuil roulant parce que c’est celui que la compagnie d’assurance est disposée à rembourser. Le second, cependant, est souvent sélectionné en raison du style, des performances ou d’autres caractéristiques.

Fauteuil roulant manuel

Les personnes ayant de la force dans le haut du corps utilisent généralement un fauteuil roulant manuel ; celui-ci est bien évidemment propulsé par les bras qui exercent une poussée vers l’avant quand les mains sont agrippées sur les jantes.

Il y a un peu plus de vingt-cinq ans, le fauteuil roulant standard était un mastodonte chromé qui pesait environ 50 livres. Le fauteuil roulant standard d’aujourd’hui est disponible dans toutes les couleurs imaginables et pèse beaucoup moins que la moitié du poids d’antan.

Les fauteuils roulants modernes sont conçus pour des performances bien supérieures – ils roulent plus droit et ils sont beaucoup plus faciles à pousser que les mastodontes d’antan. Les designs légers, que ce soit avec un cadre rigide ou un cadre pliant, sont également plus faciles à soulever pour les ranger et les sortir des voitures.

De manière générale, un cadre rigide (qui ne se replie pas) transfère plus de l’énergie de l’usager afin d’effectuer le mouvement qu’un fauteuil pliant. Le principal avantage d’un fauteuil pliant est sa portabilité ; certains fauteuils pliants peuvent même tenir dans le compartiment à bagages à l’intérieur d’un avion.

Ces dernières années, les fabricants de fauteuils roulants ont ajouté, en option, des systèmes de suspension qui facilitent considérablement la conduite. Cela étant, il y a du pour et du contre et cette meilleure qualité de conduite peut vouloir dire un poids plus élevé (les suspensions augmentent le poids) et un prix plus élevé.

Les pièces détachées (comme les accessoires de la marque « Frog Legs ») sont également disponibles pour ajouter une suspension aux fourches avant. Celles-ci sont très populaires et sont remboursées par Medicare. Une autre innovation clé est l’utilisation de titane très léger dans le cadre du fauteuil roulant. Un design léger est meilleur pour les épaules. La marque Ti est en tête des ventes aux États-Unis.

Il existe également de nombreuses options pour les roues et les pneus, y compris des innovations pour la performance, la traction hors-piste et dans le haut de gamme. L’entreprise appelée « Spinergy » a créé une gamme de jantes pour fauteuils roulants de haute performance. Ils sont légers et roulent plus droit. L’entreprise a récemment sorti une jante innovante. Le « FlexRim » en caoutchouc souple rapproche la jante et le pneu, et permet une poussée plus facile et à faible impact, ce qui protège les mains et les bras des chocs.

Modes de propulsion alternative : vous n’avez pas besoin de pousser une jante sur la roue pour faire rouler le fauteuil. Il y a sur le marché deux fauteuils roulants à levier et les deux produits sont présentés comme abîmant moins les épaules que les fauteuils avec une jante standard.

  • Le Pivot Dual Lever Drive remplace le levier libération rapide des roues arrière de n’importe quel fauteuil roulant. Le pivot permet cinq niveaux d’effort.
  • Le fauteuil roulant Wijit permet à utilisateur de faire deux fois moins d’efforts de poussée qu’avec un fauteuil roulant conventionnel.

Fauteuil roulant électrique

Une personne qui ne peut pas pousser peut avoir besoin d’un fauteuil roulant alimenté par un moteur électrique et des batteries, et contrôlé par une manette.

Les fauteuils roulants électriques sont proposés dans plusieurs styles. Le style traditionnel ressemble à un fauteuil roulant standard renforcé, avec le poids supplémentaire des batteries, du moteur et des systèmes de contrôle. Il existe également des fauteuils roulants électriques de modèle plate-forme avec un siège plus ordinaire ou un fauteuil de capitaine fixé au-dessus du système de propulsion. Des scooters pour personnes à mobilité réduite sont disponibles dans des configurations à trois et quatre roues et sont le plus souvent utilisés par des personnes qui n’en ont pas besoin à temps plein.

Il y a une vingtaine d’années, le marché des fauteuils roulants électriques se limitait à quelques marques et à quelques modèles. Grâce au progrès, il y désormais plus de choix avec des fauteuils plus légers, plus puissants et beaucoup plus rapides. La plupart des fauteuils roulants électriques ont une propulsion arrière, mais les propulsions centrales et avant occupent une part du marché. Ceux-ci sont plus faciles à faire tourner et sont assez faciles à manier dans les espaces réduits.

Il existe des modèles qui sont robustes et prêts pour le tout-terrain ; il existe des modèles qui se plient pour voyager et d’autres fauteuils roulants électriques qui peuvent être personnalisés pour les besoins les plus complexes des personnes paralysées. Le bon choix pour chaque utilisateur se fera selon des critères qui vont bien au-delà du seul style.

Acquérir un fauteuil roulant électrique ajusté et configuré selon ses besoins nécessite l’aide d’un expert, d’un ergothérapeute ou d’un fournisseur d’équipement médical ayant bonne réputation. Comment sélectionner le meilleur fournisseur pour vos besoins ? Demandez autour de vous, demandez à un ergothérapeute, lisez les forums de discussion en ligne.

Besoin d’un nouveau fauteuil roulant ? Il faut trouver des sources de financement, discuter avec un ergothérapeute ou un spécialiste de l’assise, ainsi qu’avec le rééducateur afin de sélectionner le meilleur fauteuil roulant pour vos besoins et de pouvoir être défendu en cas de refus de remboursement.

Clairement, le remboursement est une question clé pour tous les achats d’équipement médical durable, en particulier pour les articles coûteux tels que les fauteuils roulants électriques (qui peuvent coûter plus cher qu’une voiture avec toutes les options). L’industrie de la mobilité électrique a été la cible d’enquêtes fédérales sur la fraude à l’assurance-maladie.

Selon un rapport gouvernemental de 2011, quatre-vingts pour cent des demandes de remboursement Medicare pour des fauteuils roulants électriques ne répondaient pas aux exigences de couverture de l’assurance-maladie et n’auraient pas dû être remboursés par Medicare. Du coup, dans le cadre d’un effort pour limiter les fraudes, Medicare a changé certaines de ses règles de remboursement. Cette initiative et un système d’appel d’offres concurrentiel limitant considérablement les choix en matière de fauteuils roulants électriques se sont heurtés à une grande opposition de la part de la communauté des personnes handicapées,

Batteries

La durée de vie de la batterie est une question cruciale pour les usagers d’un fauteuil roulant électrique. Une mauvaise gestion de cette source d’alimentation peut entraîner des situations délicates ou problématiques, surtout quand on est loin de la maison.

Les batteries de fauteuils roulants électriques doivent être de type « batterie à cycle prolongé » de 24 volts, qui se déchargent sur de longues périodes, par opposition à une batterie dans une voiture (12 volts) utilisée pour de courtes utilisations de puissance. Les « batteries à cycle prolongé » sont disponibles en plusieurs tailles : par exemple, Groupe-22, Groupe-24 et Groupe-27. Plus le nombre est élevé, plus la batterie est grande et plus elle stocke d’énergie.

Il existe trois types de batteries : les batteries au plomb ou dites « humides », créent de l’énergie électrique par échange d’ions entre le plomb et l’acide sulfurique. Ces cellules de batterie doivent être remplies périodiquement d’eau distillée, peut-être une fois par mois. Le principal avantage d’une batterie dite « humide » est son moindre coût. Le principal inconvénient est qu’elle nécessite une manipulation spéciale, en particulier si vous partez en avion avec la batterie.

Les batteries au gel n’ont pas de liquide qui risque de se renverser ou qu’il faut remplir régulièrement. Elles sont plus chères que les versions dites « humides », mais elles ont un cycle de vie plus long et elles sont bien préférables si vous partez en avion.

Les batteries à tapis de verre absorbant (AGM), comme les unités de gel, ne nécessitent pas d’entretien et conviennent parfaitement si vous partez en avion. Elles sont très robustes, gardent mieux la charge et durent deux fois plus longtemps que les batteries standards au plomb. Ce sont aussi les batteries les plus chères.

Les batteries de fauteuils roulants sont parfois les mêmes que celles utilisées dans l’industrie de la navigation de plaisance. Si vous payez vous-même pour vos batteries, vous pourriez économiser de l’argent en achetant des batteries marines « à cycle prolongé ». Vérifiez bien que les spécifications du fabricant sont compatibles avec votre fauteuil roulant.

Assistance électrique

Un fauteuil manuel et léger peut être « assisté » par un petit moteur puissant, fixé aux roues ou attaché à la base du fauteuil. Quand l’assistance est activée, une poussée vers l’avant sur la main courante donne un surcroît de puissance au fauteuil.

« L’e.motion » s’adapte à de nombreux types de fauteuils. Le « Xtender » est disponible sur certains modèles « Quickie » en deux versions, l’une qui augmente la force appliquée aux mains courantes d’un facteur de 1,5 et l’autre qui l’augmente d’un facteur de 3.

Ces moyeux d’assistance augmentent le poids du fauteuil (de 38 à près de 50 livres) et sont chers (5.000 à 8.000 dollars), mais leurs avantages sont formidables, en particulier pour les tétraplégiques de niveau inférieur et pour toute personne qui a des épaules douloureuses et n’aura ainsi pas à batailler pour monter des pentes escarpées.

L’autonomie augmentera considérablement avec l’utilisation d’une assistance électrique car elle permet d’économiser de l’énergie personnelle et d’éviter d’abîmer la coiffe des rotateurs. De plus, le fauteuil modifié reste d’apparence plus ou moins « normale ».

« SmartDrive » est une nouvelle option d’assistance électrique pour les fauteuils roulants manuels. Il s’agit d’une roue motrice portable (11 livres) qui s’accroche assez facilement à la base du fauteuil ; une batterie s’adapte sous le siège.

« MagicWheels » est une autre option, celle-ci sans batteries ni moteur, avec deux vitesses différentes dont l’une a un rapport démultiplicateur inférieur pour les pentes. On peut changer le niveau de démultiplication grâce au clic sur le moyeu, et le coût est très avantageux, à environ un tiers du coût des unités d’assistance électrique.

Quand les usagers feront valoir les appareils d’assistance électrique en présentant leurs avantages en terme de santé (ils épargnent les épaules), de nombreuses compagnies d’assurance – dont Medicare- les rembourseront.

Fauteuil roulant pour enfant

Le corps des enfants grandit et change, ce qui signifie que leurs fauteuils doivent être ajustés ou remplacés plus souvent que les fauteuils pour adultes. Étant donné que les fauteuils ne sont pas bon marché et que les fournisseurs d’assurance imposent souvent des limites au remplacement, la plupart des fabricants offrent des fauteuils réglables pour qu’ils puissent s’adapter à un enfant en pleine croissance.

Les entreprises de fauteuils roulants proposent également des fauteuils pour enfants qui n’ont pas une allure aussi « médicale ». Les nouveaux modèles ont des designs plus épurés, un rembourrage plus moderne et différentes couleurs de cadre.

« Colours » propose la « Petite Ourse », ou la « Dinde ». De même, le « Sunrise Quickie Zippie » et l’« Invacare Orbit » sont conçus pour les jeunes usagers qui veulent rouler en affichant un certain style.

L’assise et le positionnement

Les personnes atteintes de paralysie sont à haut risque d’escarres et ont donc généralement besoin de coussins et de systèmes de sièges spéciaux pour soulager la peau.

Il existe plusieurs types de matériau de base pour les coussins, chacun avec des avantages pour certains types d’usagers : air, mousse ou liquide (par exemple, gel), une variété avec des propriétés plus dynamiques, avec des éléments mobiles.

Il n’y a pas un seul produit qui conviendra à tous. Un bon coussin peut offrir un confort, un positionnement correct et prévenir les escarres, mais il n’a pas besoin de répondre à tous ces critères pour chaque usager.

Une personne capable de se déplacer qui n’utilise un fauteuil roulant que pour faire ses courses n’a pas les mêmes besoins qu’un tétraplégique de haut niveau qui passe dix-huit heures par jour dans un fauteuil roulant électrique, il est donc important de bien comprendre toutes les exigences et de choisir le coussin approprié, en pesant le pour et le contre des différents styles.

La mousse est le matériau le moins cher pour un coussin. Le coussin est également léger, n’a pas de fuites et ne perd pas d’air. Il s’use, cependant, perdant sa compression avec le temps.

Les coussins d’air, tels que le populaire modèle ROHO, fournissent un support à l’aide d’une poche d’air en caoutchouc qui permet une répartition uniforme de l’air. Ces coussins d’air fonctionnent bien mais peuvent avoir des fuites ; ils nécessitent également des réglages d’air quand il y a un changement d’altitude.

Un autre type de coussin d’air, le « Vicair Vector », utilise de nombreuses petites cellules d’air scellées en permanence. Le coussin peut être ajusté en ouvrant la fermeture éclair de la doublure et en retirant ou en ajoutant des cellules d’air. Le coussin d’air « BBD » est un modèle à chambre unique qui est encore largement utilisé pour un soulagement de pression peu coûteux. Les coussins de gel, tels que le « Jay », sont remplis de gel à écoulement lent. Ils sont populaires et efficaces pour la protection de la peau, mais sont aussi un peu lourds.

« L’aquila » est un exemple de coussin dynamique ; il dispose d’une pompe oscillante qui alterne la pression. La théorie est qu’on peut rester assis plus longtemps quand la pression est alternée. Cela ajoute du poids au fauteuil et, parce que la pompe fonctionne sur batteries, demande plus d’attention qu’un coussin statique.

Un autre coussin dynamique à changement de pression est « l’Ease ». Certains usagers peuvent bénéficier d’un coussin personnalisé conçu pour s’adapter à leur corps. La ligne « Aspen » utilise une coque en plastique aux contours minces générée à partir d’un moule client.

Pour une liste des coussins et des systèmes de sièges disponibles, consulter « AbleData » ou le répertoire des produits et services de l’association United Spinal Association Disability Products & Services Directory, qui propose des avis sur de nombreux produits pour les fauteuils roulants. Il est préférable de consulter un expert en sièges et en positionnement pour choisir le bon produit.

Basculement ou inclinaison

Certaines personnes utilisent des fauteuils roulants spéciaux pour répartir la pression et ainsi réduire le risque de plaies cutanées. Ces fauteuils augmentent également le confort et la tolérance à l’assise.

Un type de fauteuils (appelés fauteuils de « basculement dans l’espace »), modifie l’orientation d’une personne tout en maintenant des angles fixes pour les hanches, les genoux et les chevilles. En fait, tout le siège bascule. L’autre option de fauteuil est un système d’inclinaison, qui modifie essentiellement l’angle siège-dossier, aplatissant le dossier de la chaise et, dans certains cas, soulevant les jambes pour former une surface plane.

Un système de basculement redistribue la pression des fesses et des cuisses postérieures vers la partie arrière du tronc et la tête. Le système maintient la posture et empêche le cisaillement (la friction exercée sur les tissus lorsqu’ils sont traînés sur une surface). Un inconvénient : si un utilisateur est assis à un poste de travail, par exemple, le basculement exige qu’il s’éloigne de la table pour éviter de la taper avec les genoux ou les repose-pieds.

Les systèmes d’inclinaison ouvrent l’angle siège-dos et, en combinaison avec des repose-jambes surélevés, ouvrent l’angle du genou. Il y a certains avantages à un système d’inclinaison car la position couchée peut permettre de manger ou de faire des transferts plus facilement et également faciliter le transit intestinal ou la fonction urinaire.

D’une manière générale, le système d’inclinaison offre plus de soulagement de la pression que le système de basculement, mais présente un risque plus élevé de cisaillement. L’élévation des jambes peut être bénéfique pour les personnes atteintes d’œdème. Les systèmes d’inclinaison et de basculement doivent être montés et prescrits par des experts en sièges et en positionnement.

Position debout

Les fauteuils « debout » agissent comme des fauteuils roulants manuels normaux, mais aident également l’usager à se hisser en position debout. Il y a de nombreux avantages à être debout à la maison, à l’école et au travail.

Certains fauteuils roulants manuels sont équipés d’une assistance électrique pour activer le mécanisme de levée. Certains fauteuils roulants électriques permettent également à l’usager de se lever pour se mettre en position debout, avec l’avantage d’un contact visuel avec les autres. Visitez les sites de « Permobil » ou de « Redman ».

Leur inconvénient est qu’ils ne sont pas bon marché et sont lourds pour un fauteuil d’usage de tous les jours. Se tenir debout a aussi des avantages physiques. Il aide à prévenir les escarres, améliore la circulation et l’amplitude des mouvements et, pour certains, réduit les spasmes et les contractions.

Il y a quelques années, l’hôpital « Hines » pour anciens combattants, a rapporté que les personnes qui restent debout 30 minutes par jour ou plus, « avaient une qualité de vie considérablement améliorée, moins d’escarres, moins d’infections de la vessie, un meilleur transit intestinal et une meilleure capacité à redresser leurs jambes ».

Des « cadres debout » sont également disponibles. « EasyStand » propose plusieurs modèles, dont une version pour enfant. Certains, comme le « Stand Aid », sont motorisés. D’autres « cadres debout » sont plus rudimentaires – essentiellement un cadre statique qui soutient une personne paralysée en position debout.

Ressources

Il existe d’autres fauteuils spécialisés disponibles, y compris des trois-roues ultra légers pour la course sur route, des fauteuils avec carrossage supplémentaire pour le tennis ou le basket-ball (ils ne basculent pas), des quatre-roues lourds pour un usage hors-piste, des fauteuils avec de gros pneus gonflés pour la plage, et même des fauteuils avec des rainures profondes pour rouler sur des terrains très accidentés.

Si vous cherchez plus d’informations sur les fauteuils roulants ou si vous avez une question spécifique, nos spécialistes de l’information sur le sujet sont disponibles en semaine, du lundi au vendredi, au +1-800-539-7309 (numéro sans frais aux États-Unis), de 9h à 17h (heure de l’Est aux États-Unis).